Petit bricolage ... une tente de lit enfant

Quel plaisir de se retrouver dans un lit cabane !

lit tente.jpg

Un espace pour s'amuser, raconter des histoires, construire des petits mondes. C'est cool, surtout lorsque l'on n'est pas chez soi ! Ici c'est la tente des poulettes et coquelets. 5 tasseaux de 1.4 cm, 2 m de tissu. C'est pliant. Une petite lampe de poche et des petits doudous. 

Il n'y a pas d'âge pour se nicher dans une cabane et écouter une histoire. Allez les grands, pas de complexe ! Tous les âges, de notre enfance à notre jeunesse, sont en nous..

Des rillettes de maquereaux. Miam !

Les hirondelles arrivent au printemps et les maquereaux bretons ?

En juin. Aussi le poissonnier est mon ami quand il a de beaux maquereaux de ligne, argentés... en mars. Cuisiner des rillettes de maquereaux en Bretagne est d'une grande banalité. Je le reconnais MAIS aussi bon que ceux que je prépare alors là je suis prête à une dégustation comparée. 

Mon succès tient en deux étapes : une marinade des maquereaux de 24 h faite de citron, de vin blanc, d'oignons, de genièvre et de clou de girofle, et une réduction du jus de la marinade. La marinade froide cuit les maquereaux et donc, les sauces escabèche ou crème-moutarde mijotent seules. Les poissons y sont plongés 3 minutes, pour pouvoir les émietter facilement.

ça bouge au jardin !

Comment pourrait-il en être autrement... Le printemps arrive et les hirondelles avec lui. Les buttes fleurissent. Ah Bon ! Des buttes ? Mais c'est quoi ? 

C'est une des techniques de la permaculture, à la fois pour protéger les cultures du vent, de la température froide du sol, de l'écoulement de l'eau, et, à la fois pour structurer et enrichir le sol. La permaculture ne peut pas être réduite à ces techniques particulières. IL'idée est aussi de limiter l'impact sur la vie du jardin, de redonner à la terre l'azote des adventices, de développer l'activité du sol. Dans mon jardin, il y a plusieurs sortes de buttes : des buttes de défrichage d'herbes-terre, des buttes de terre nettoyée, et des buttes sur fond de bois "habité".

Les buttes de défrichage sont le résultat du désherbage "el mano" bien sûr, pour la préparation du potager, du désherbage autour des pommiers, de la plantation des framboisiers... Les mottes d'herbe sont mises en tas, recouverte de feuilles, de tonte et enfin de paille, matière indispensable pour que les vers de terres et autres insectes de surface digèrent, effritent le tas et fabriquent un vrai terreau composté.

Les buttes de terres découlent du défrichage.  Après un travail du sol sur 10 à 20 cm à la grelinette, la terre est mise en forme de butte, recouverte de paille pour éviter que les graines d'adventices repoussent trop vite et garder la fraîcheur. Suit une surface plate de 40 cm, cela fait un passe-pied qu'il set bon de recouvrir de broyat par exemple. 

Les buttes sur fond de bois vermoulu se sont imposées devant le stock de bois coupé vermoulu, parfumé de senteurs de sous-bois. Le sol est creusé  de 20-30 cm sur environ 60-1,20 cm de large. Sont posés en couche : 40 cm de bois, 20 cm de branches, de feuilles, dernière couche terre ou de désherbage terreux et une couche de paille. Le bois va se dégrader lentement, créer de la fraîcheur, un sous-sol aéré et se dégrader en humus.

Avant d'adopter des buttes, j'ai secoué des touffes, charrié des brouettes , fait des tas... C'est donc aussi une solution simple, facile et qui économise de la peine. 

Les buttes d'herbes seront prêtes à la plantation d'ici 2 à 3 mois. Les cucurbitacées adorent pousser en buttes.  Jardin colonisé par les campagnols s’abstenir !

Le Framboisier des Pingouins castins

 
Framboisier1.png

Pour fêter un anniversaire, voici une recette d'enfer,

partagée avec les Pingouins castins, marcheurs en mer.

 
 

Ingrédients pour le gâteau de Savoie

  • Le gâteau de Savoie sert de fonds : 3 au total
  • 150 g fécule de pomme de terre
  • 6 oeufs
  • 300 g de semoule
 

Ingrédients pour le sirop d'imbibage des fonds

  • 200 g framboises
  • 200 cl eau
  • 100 g sucre
  • 20 g jus de citron

Ingrédients pour la crème mousseline à la vanille

  • 500 cl lait + une gousse de vanille
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 50 g de fécule de pomme de terre
  •  + 220 g beurre doux ramolli

Recette pour la mousseline : crème pâtissière + beurre

Battre le beurre ramolli jusqu'à ce qu'il blanchisse et  mousse. Vous devez voir des alvéoles

Montage du gâteau

  • 650 g framboises fraîches ou surgelés
  • 200 g amandes effilées, les faire griller sous surveillance
  1. Couper le fond du moule à manquer en 2 + le fond de tarte. cela donne 3 fonds.
  2. Prendre un plat de présentation et poser le 1er fond. Badigeonner-le généreusement de sirop de framboises
  3. Étaler des framboises et tartiner 1/3 de mousseline
  4. Poser le 2ème fond, l'imbiber, étaler des framboises, tartiner de la mousseline
  5. Poser le 3ème fond, l'imbiber, étaler uniquement de la mousseline, y compris sur les bords
  6. Appliquer les amandes effilées partout
  7. Décorer de quelques framboises sur le dessus
  8. Nettoyer les bords du plat

Régal et effet garanti !!!!!!!!!!!!!!

Recette du gâteau

  1. Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre
  2. Ajouter la fécule de pomme de terre petit à petit
  3. Battre les blancs en neige
  4. Beurrer et fariner un moule à manquer un moule à tarte (23 cm environ)
  5. Enfourner pour environ 1 h à 160 °
  6. Laisser refroidir 10 mm avant de le démouler sur 2 grilles

Recette du sirop

  1. Mettre l'eau, le sucre, les framboises et porter à ébullition
  2. Ajouter le jus de citron, attendre que l'ébullition reprenne et éteindre
  3. Tamiser pour filtrer les pépins des framboises

Recette de la crème pâtissière

  1. Faire chauffer le lait et infuser la vanille
  2. Blanchir les jaunes avec le sucre
  3. Ajouter petit à petit la fécule de pomme de terre
  4. Verser petit à petit un peu de lait jusqu'à l'incorporer totalement
  5. Remettre sur le feu et fouetter sans arrêt jusqu'à épaissement
  6. Verser l'appareil dans un plat, le filmer et le faire refroidir à 18°
 
 
 

La permaculture dans tous ses états

Amateurs ou professionnels, nous entendons parler de plus en plus souvent de permaculture pour les jardins et les projets en polycultures-élevages. Il y a bien sûr un côté marketing dans cet engouement. Mais ...

J'ai commencé par lire "La révolution d'un seul brin d'herbe" de Masanobu Fukuhoka, un vrai bonheur. Puis j'ai maintes fois feuilleté le livre de "Jim Mollison", ne sachant d'où partir puisque ma maison avait déjà une place dans ce jardin très long et en pointe. 

S'imprégner des idées de cette philosophie et s'approprier quelques principes faisaient écho avec mon projet de construction maison-jardin, comme par exemple, être un des éléments d'un tout, favoriser la vie ...

Pendant plusieurs mois, ma cervelle bouillonnait d'interrogations sur les zones de compost, de réserve de bois, des tergiversations sur l'emplacement du potager, les massifs, la haie, le gazon, les clôtures, les circulations... Difficile et prétentieux d'apprivoiser l'orientation des vents, l'exposition du soleil ! Se mettre à l'écoute du vert, des plantes nécessite de quitter sa coque de mammifère pour entrer dans la lenteur de la sève et dans la couleur synthétisée de la chlorophylle.

Ne sachant plus -comment, quoi, où, quand- faire, il a fallu s'arrêter de cogiter et apprendre à laisser le jardin et la maison me regarder, me poser, me vider de ce désir d'interventions prématurées pour me caler dans une profonde observation/respiration libérée d'idées maintes fois brassées.

thumb_DSC_0858_1024.jpg

Une maison entre dedans-dehors

Summary Block
This is example content. Double-click here and select a page to feature its content. Learn more

La maison est posée sur la terre du jardin, elle appartient au jardin. L’idée a été d’essayer de jouer avec les ouvertures, les matières naturelles pour se sentir dehors tout en étant dedans.

 

+++

La conversation entre le dedans et le dehors donne de l’espace au regard, surtout dans les pièces à vivre. C’est un jeu très agréable, surtout quand c’est le dehors qui s’invite dans le dedans. Cela donne des merles qui se jettent à corps perdus dans le pillage du cerisier. La mésange perchée sur la mangeoire qui nourrit son petit des miettes de pain de la cabane à oiseau. Mais c’est aussi moi, qui chasse le merle qui attaque mes 4 premières fraises !

Dans les chambres, c’est autre chose. Cela donne une respiration de verdure à l’espace intime. Un coin pour lire, rêver, regarder.